REAMENAGEMENT GOUVERNEMENTAL

Les hommes du 02 mars

Louis Paul Motaze et Yaouba Abdoulaye remplacent respectivement Alamine Ousmane Mey et Elung Paul Che. Ils vont désormais faire valoir leur expertise au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire et au secrétariat général de la Présidence de la République.

Motaze Yaouba

Le Premier ministre, Philemon Yang, a proposé leur désignation à la tête de cedépartement ministériel. C’est aussi lui, qui,comme le veut la tradition républicaine, les a installés dans leurs nouvelles fonctions de ministre des Finances et de ministre délégué aux Finances chargé du Budget. Louis Paul Motaze et Yaouba Abdoulaye, tous deux en provenance du ministère de l’Economie, vont donc désormais officier à la Grande argenterie.La prescription du Premier ministre aux nouveaux promus, comme partout où il est passé, privilégier le sens de l’intérêt général, relever les grands défis de l’heure question de garantir le progrès social et la prospérité du pays. En 10 minutes, pas plus, PhilemonYang a installé les deux membres dugouvernement et recommandé le travail, le sens de la solidarité gouvernementale, le respect de la hiérarchie.

Pour Louis Paul Motaze, la nomination à ce poste est un signe de grande confiance du chef de l’Etat à un moment sensible de l’histoire du pays. «A l’écoute d’un décret comme celui-ci, on se sent investi d’une responsabilité ; on est fier de voir qu’encore une fois, le chef de l’Etat nous a fait confiance. Il nous fait confiance à un moment tout à fait particulier. Comme vous le savez, il y a moins de huit  mois que le Fonds monétaire international a approuvé un programme économique et financier avec le Cameroun. Et c’est à ce moment que le chef de l’Etat nous donne la responsabilité de diriger un département ministériel aussi  important que le ministère des Finances qui doit engager un certain nombre de réformes audacieuses», explique-t-il.

Le travail à lui assigné avec le ministre  délégué sera réalisé avec des collaborateurs dont il est sûr de l’expertise et des compétences au regard de la complexité des dossiers que le personnel doit gérer au quotidien. «Nous savons que le ministère regorge de personnels compétents avec qui nous allons essayer de remplir les responsabilités qui sont les nôtres. Nous sommes fiers de cette responsabilité et en mesurons l’étendue», a confié le ministre à la presse.

En savoir plus