Ministère des Finances :

Les femmes en phase avec le Ministre MOTAZE

               motaze 8marsVous avez demandé le « top de départ », et bien je vous le donne, seulement le contrat devra être dans les deux sens. Vous aurez les moyens de travailler, de bien travailler et en retour je veux les résultats. Ainsi pourrait-on paraphraser le ministre des Finances Louis Paul MOTAZE à son adresse à l’endroit de ses collaboratrices le 08 mars 2018 à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, édition 2018.

            Les femmes du Ministère des Finances ont ainsi eu le privilège d’accueillir la première sortie officielle du Ministre porté à la tête du département à la faveur du décret Présidentiel n°2018/191 du 02 mars 2018 portant réaménagement du Gouvernement. Les femmes sont dans une liesse effrénée, joliment appareillées dans leur tenue de circonstance et entourées des responsables et collègues hommes venus communier avec elles.

            Pour camper la scène, un balai aux sonorités patrimoniales des 10 régions ouvre les festivités sous les regards du Ministre MOTAZE et du Ministre Délégué YAOUBA ABDOULAYE. C’est ensuite que le porte-parole des femmes, Nathalie Claire TIAMBOU, Chargé d’Etudes à la Division de Communication et des Relations Publiques délivre le mot des femmes construit autour du thème « Intensifier la lutte contre les discriminations à l’égard des femmes, renforcer le partenariat pour accélérer le développement durable ».   Il s’agit d’un thème qui interpelle, particulièrement les femmes tant leur contribution est capitale voire indispensable dans le développement de toute société pour une réelle croissance sociale et économique.

            femmes 8marsMadame TIAMBOU a présenté la femme comme un maillon incontournable de notre économie quel que soit sa position, son statut ou même encore le secteur dans lequel elle exerce. C’est dire, selon elle, qu’au-delà de la différence morphologique, inhérente à la création de l’humanité, il devient impérieux de mettre ensemble les deux entités, qui du reste bénéficient des mêmes formations pour la plus part, afin qu’elles développent d’égal manière leur potentiel.

            les femmes sont bien engagées et très déterminées à être de véritables forces motrices de la mobilisation des ressources pour le financement de notre économie et ce sous la bannière d’un crédo : « Assurer l’intérêt général »dira-t-elle avant d’ajouter des valeurs à mettre en exergue pour une reconnaissance méritée comme entre autres l’excellence, la performance, la compétence, l’efficacité e l’efficience.

            Ce sont ces mêmes valeurs qui ont sous-tendu l’unique doléance des femmes qui consistait en la promotion des femmes à des postes de responsabilité.  « Plusieurs départs féminins de certains niveaux stratégiques de notre appareil décisionnel n’ont pas fait l’objet de remplacement ou de redéploiement. Ce qui a fortement contribué à la baisse de leur nombre. Pourtant elles sont là, celles qui se distinguent par leur dynamisme, leur engagement et même leur compétence. Celles-là qui sont prêtes à assurer sérieusement et diligemment des nouvelles fonctions qui pourront leur être confiées. Elles aspirent à faire rayonner à vos côtés notre chère administration. Monsieur le Ministre, elles sont sur les starting-blocks et n’attendent plus que votre top de départ. »

            Une doléance qu’aura pris à cœur le Ministre des Finances puisque sur le champ, il a fait sienne les priorités des femmes tout en insistant sur le fait qu’il sera question pour une saine collaboration, d’un véritable partenariat gagnant-gagnant.

            Il est à souligner que les activités de la semaine de la JIF 2018 au Ministère des Finances ont été marquées par des séquences sportives et les séances de dépistage du cancer du sein et celui du col de l’utérus. Question de mettre un accent particulier sur le bien-être de la femme en milieu professionnel.

En savoir plus