Mobilisation optimale des recettes fiscales, viabilité de la dette publique

Le MINFI tient sa stratégie

La conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et extérieurs du ministère des Finances, qui s’est achevée le 24 janvier 2017 à Yaoundé, a permis de décliner les actions à mener pour atteindre les objectifs visés.

imgconf201712 350En clôturant le 24 janvier 2017 au palais des Congrès de Yaoundé la conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et extérieurs du ministère des Finances (MINFI), le ministre Alamine Ousmane Mey, dans la salle de 1500 places bien remplie, a rappelé que le Cameroun est affecté par le double choc économique et sécuritaire. Une situation qui exerce une forte pression budgétaire tant en matière de recettes qu’en matière de dépenses publiques. C’est pour cette raison qu’au cours de la conférence ouverte la veille, les échanges ont interpellé, a poursuivi le ministre, l’ingéniosité, la capacité et la faculté d’appréhension des obstacles des participants afin de dégager lucidement la meilleure voie de sortie de crise bien maîtrisée. Le rapport général des travaux présenté au début de la cérémonie de clôture, a ajouté Alamine Ousmane Mey, « nous conforte que notre objectif a été atteint ». Il ne reste donc, a-t-il souligné, qu’à mettre en œuvre la stratégie qui a été arrêtée afin de permettre au Cameroun une marche résolue et irréversible vers son émergence économique et sociale. L’orateur a également reconnu que la tâche des participants à la conférence a été rendue moins ardue au regard des résolutions issues du Sommet extraordinaire des chefs d’Etat d’Afrique centrale du 23 décembre 2016 à Yaoundé. « Les réflexions menées et les stratégies déclinées nous permettront sans doute d’améliorer notre capacité de mobilisation des recettes fiscales ainsi que la qualité de notre endettement », a-t-il indiqué. Cela est essentiel, a-t-il expliqué, car pour faire face aux enjeux et contraintes des jours à venir, les résolutions de cette conférence seront d’une grande utilité au MINFI. « Aller vers une prospérité partagée est le défi à relever en permanence », a affirmé le ministre des Finances dans son discours de clôture des assises qui avaient pour thème : « Optimiser la mobilisation des recettes fiscales, préserver la viabilité et la soutenabilité de la dette publique en 2017 ».

Alamine Ousmane Mey a aussi salué la participation aux travaux des partenaires financiers, notamment le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, aux côtés du secteur privé et du secteur public. Il a particulièrement insisté sur la qualité de leurs contributions qui ont enrichi les échanges. Le ministre des Finances a adressé à cette occasion ses félicitations aux personnels méritants qui ont reçu des distinctions honorifiques, car leur exemple va inspirer ceux qui aspirent à juste titre à la reconnaissance du mérite. Un hommage a aussi été rendu aux personnels admis à faire valeur ses droits à la retraite.

En savoir plus