imgbig26
La directrice générale du FMI a quitté le Cameroun le dimanche 10 janvier 2016,  au terme d’une visite de 72 heures très fructueuse.
Du jeudi 7 au samedi 9 janvier 2016, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a eu des entretiens de haut niveau avec les autorités camerounaises, celles de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Dressant le vendredi 8 janvier 2016 le bilan de ces entretiens, Christine Lagarde, face à la presse à l’hôtel Hilton de Yaoundé, a déclaré que ses entretiens avec le président Paul Biya et les autorités camerounaises sur les priorités nationales ont été constructifs et enrichissants. « J’ai saisi l’occasion de ces rencontres pour féliciter les autorités de la résilience dont fait preuve l’économie camerounaise dans une conjoncture délicate », a-t-elle déclaré, avant de se féliciter du fait que «  le pays prend les mesures nécessaires pour assurer la stabilité macroéconomique et promouvoir une croissance forte et durable ».
Cependant, a-t-elle souligné, l’impact du double choc de la baisse persistance des cours du pétrole et de l’insécurité dans l’Extrême-Nord continue de peser sur les perspectives. Face à une conjoncture économique plus difficile, et à la faiblesse de l’économie mondiale, il est nécessaire, conseille-t-elle, de hiérarchiser les choix en matière de dépenses publiques. Le FMI apporte déjà un appui constant et substantiel d’assistance technique à la Commission de la CEMAC, à la BEAC et à la COBAC et se tient prêt à continuer ce soutien au renforcement de l’intégration régionale dans la CEMAC, a promis Mme Lagarde. Elle a par ailleurs déclaré avoir eu le plaisir de rencontrer les ministres des Finances  de la CEMAC. « Je les ai encouragés à intensifier leur collaboration pour renforcer l’intégration régionale et partant, accroître la compétitivité et doper la croissance dans la région », a ajouté la directrice générale du FMI. Avec le gouverneur de la BEAC et le président de la Commission de la COBAC et leurs équipes, la patronne du FMI a discuté de la politique monétaire de la communauté et de l’intégration régionale ainsi que de la coordination au sein de la CEMAC.Après Yaoundé, elle a mis le cap samedi sur Douala où elle a déjeuné avec les femmes leaders, échangé avec le secteur privé et visité une Å“uvre de charité. Christine Lagarde a quitté le Cameroun le dimanche 10 janvier 2016 à 1h10 mn.