Le nouveau secrétaire général installé

Gilbert Didier Edoa a pris ses fonctions, le lundi 28 décembre 2015 à Yaoundé. Le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, lui a prescrit, entre autres, d’améliorer la qualité de la dépense publique.

 

C’est en déclarant, dans la langue de Shakespeare, « Congratulations and Welcome Back Home » que le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, a accueilli son nouveau collaborateur le 28 décembre 2015, dans la salle des Actes du ministère des Finances où s’est déroulée la cérémonie d’installation du secrétaire général nommé par décret présidentiel le 22 décembre 2015. Car en effet, Gilbert Didier Edoa revient dans une maison où il a pris ses marques, pour y avoir été, il y a 18 ans, chef de service de la Prévision des recettes, puis, de 2008 à 2012, directeur général du Budget, avant d’aller officier, jusqu’à sa récente nomination, comme secrétaire général du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire. Ces retrouvailles, d’après Alamine Ousmane Mey, marquent une ère nouvelle au Secrétariat général de ce ministère. L’acte présidentiel, a-t-il ajouté,  intervient à l’aube d’un nouvel exercice dont les défis ne sont pas les moindres. Le prochain triennat du budget programme 2016-2018 devant participer à rapprocher le Cameroun de son émergence en 2035. Cet objectif ambitieux, a poursuivi le ministre, « nous voulons l’atteindre à partir d’une croissance forte, durable et inclusive. La place de notre département et partant, le rôle que vous aurez à jouer sont essentiels ». D’où les recommandations d’Alamine Ousmane Mey au nouveau secrétaire général : veiller à la cohérence de l’action ministérielle en assurant la coordination administrative entre les services centraux, déconcentrés et extérieurs ; conduire les réflexions stratégiques relatives à l’organisation, à l’administration, et proposer les évolutions nécessaires en liaison avec les directions générales ; veiller à ce que les objectifs de performance des programmes constituent la boussole principale de l’activité au sein du ministère des Finances ; consolider les performances enregistrées dans la mise en œuvre du système de gestion axée sur les résultats, conformément à la loi n°2007/006 du 26 décembre 2007 portant régime financier de l’Etat ; faire en sorte que la dépense publique se fasse ressentir dans l’amélioration de la qualité de la vie des populations ; accompagner les administrations d’assiette afin de relever le défi  de l’élargissement de l’assiette et des performances par l’optimisation de la mobilisation des recettes non pétrolières ; mettre à contribution l’attelage Douanes-Impôts pour des résultats meilleurs ; accélérer, s’agissant du Trésor public, les réformes comptables pour garantir le basculement adéquat vers la comptabilisation en droits constatés et assurer le strict respect des délais de paiement de la dépense publique ; travailler au redéploiement du personnel ; profiter du numérique pour accroître la productivité au ministère des Finances. Pour conclure, Alamine Ousmane Mey a souligné avec force que « la discipline, l’ardeur au travail, la rigueur, l’abnégation, l’amour du travail bien fait, l’esprit d’équipe, l’humilité, le culte de l’effort, la culture qualité, doivent nous accompagner sans cesse pour servir avec honneur et dignité notre pays ». Il a enfin assuré Gilbert Didier Edoa qu’il peut compter sur sa constante collaboration ainsi que celle du ministre délégué afin  de faciliter l’exercice de sa fonction. Le nouveau SG du MINFI remplace à ce poste Urbain Noël Ebang Mve, nommé quant à lui secrétaire général du ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières.

En savoir plus