imgbig10

Budget programme : Quel bilan après le premier triennat ?
Au terme de la troisième année de mise en œuvre du budget programme au Cameroun, l’heure est venue de tirer les premières leçons. Le Ministre des Finances Alamine Ousmane Mey s’est livré à  cet exercice. C’était au cours de son allocution  d’ouverture de la 4e session du Comité Interministériel d’Examen des Programmes (CIEP)  le 6 Aout 2015 à Yaoundé.
L’occasion était bien choisie dans la mesure où cette cérémonie s’est tenue en présence des principaux intervenants de l’implémentation et du suivi de la réforme budgétaire au Cameroun. Il s’agit notamment du Ministre de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, du Ministre Délégué à la Présidence chargé des Marchés Publics, des secrétaires généraux de Ministères,  des représentants des institutions de coordination gouvernementale, des parlementaires et des représentants des organisations internationales.
Dans son propos, le Ministre des Finances par ailleurs Président du CIEP, s’est félicité du fait que " les concepts tels que le programme, le responsable de programmes, le PPA et le RAP se soient institutionnalisés dans notre paysage politico – administratif et la culture des indicateurs commence à prendre corps dans les administrations publiques consacrant la gouvernance par les chiffres". Pour Alamine Ousmane Mey, "le cap de la gestion sur les résultats, avec comme instrument de planification le budget programme est solidement fixé".
Tout en se réjouissant des avancées enregistrées, le patron des questions budgétaires invite les principaux acteurs présents à œuvrer pour la consolidation des acquis.     A cet égard, il a proposé des "mesures d’amélioration du dispositif actuel, afin d’assurer une bonne fin à la conduite de la réforme en cours".
Dessinant les contours de l’avenir de ce processus dont la deuxième phase démarre dès janvier 2016, il a indiqué que "les priorités du gouvernement pour ce second triennat porteront sur les grands domaines d’intervention de la réforme". Ces grands domaines d’intervention ont pour noms : la transposition des Directives de la CEMAC ; l’opérationnalisation du Contrôle de Gestion et son implémentation dans les administrations ; l’optimisation des systèmes d’information et la conduite du changement.
Etape décisive du processus de préparation du budget 2016, le Comité Interministériel d’Examen des Programmes s’achève le 21 août 2015. Les travaux seront essentiellement consacrés à l’examen des avant - projets de performance des administrations au titre de l’exercice 2016.  

En savoir plus