Financement
30 milliards pour la relance de Camair-co
Cet argent servira notamment à l’acquisition de nouveaux équipements.
L’Etat du Cameroun est résolument décidé d’emprunter le vol de Camair-co pour la destination de l’émergence en 2035. C’est la leçon que l’on peut tirer de la convention de prêt de 25 milliards de FCFA qu'ont signé le 16 juin 2015 le ministre des finances Alamine Ousmane Mey et le directeur général de la compagnie aérienne nationale Camair-co, Nana Sandjon au titre d’emprunteur et comme prêteur les directeurs généraux d’un pool bancaire ( Ecobank Cameroon, CBC, UBC) . Parmi les 25 milliards, 22.5 milliards seront consacrés à l’investissement et 2.5 milliards au fonctionnement. Une enveloppe de 5 milliards est annoncée pour renforcer le fonds de roulement de la compagnie nationale. Au final, le présent prêt est basé sur un montant de 30 milliards.
L’Etat a pris des mesures pour assurer une gestion optimale de ces financements. Après avoir fait un diagnostic sur les besoins de la compagnie, le Dg de Camair-co connaît bien les priorités. "Cet argent nous permettra d’acquérir d’autres appareils pour palier au problème d’annulation en cascade des voyages" a-t-il expliqué.
Le rêve de l’Etat du Cameroun est selon le Ministre des finances de voir "voler plus haut et plus loin la compagnie nationale ". Alamine Ousmane Mey a par conséquent invité les responsables de Camair-co à doubler d’efforts afin d’atteindre les objectifs visés à savoir satisfaire les clients et résister à la concurrence qui devient accrue dans le secteur. De plus, le Minfi, n’a pas hésité à rappeler au Dg de "respecter ses engagements dans un contexte marqué par la rareté de ressources".  Pour sa part, Nana Sandjon s’est voulu rassurant  sur la bonne gestion des ressources mises à sa disposition.

En savoir plus