Actualités

L’AMBASSADEUR DES ETATS-UNIS AU MINFI

IMG 1863Le Ministre des Finances Alamine Ousmane MEY a reçu en audience le 03 janvier 2018, le nouvel Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, S.E Henri Barlerin. Au terme de cet entretien, le diplomate américain face à la presse a indiqué que cette visite lui a permis d’échanger avec le Ministre des Finances sur les sujets d’intérêt politique ainsi que sur la coopération économique entre les Etats-Unis et le Cameroun. On retient ainsi que les deux hommes ont évoqué les sujets relatifs entre autres, à la mise en œuvre du Programme économique et financier du Cameroun appuyé par le FMI. Interrogé sur le rôle éventuel de son pays sur le processus électoral du Cameroun, Henri Barlerin a assuré qu’il entend œuvrer avec le gouvernement, le peuple camerounais et les partenaires internationaux pour que les élections de 2018 soient libres, transparentes et crédibles.

Nommé Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun en juillet 2017, S.E. Henri Barlerin a présenté ses lettres de créances au Président de la République S.E. Paul BIYA, le 23 décembre 2017.

Budget 2018

4513 milliards de FCFA pour la poursuite des investissements

Par cette enveloppe budgétaire, le gouvernement veut passer de la période d’austérité et de résilience, au retour de la sérénité dans sa trésorerie.

budget 2018 1Adopté par le Parlement au cours de la session budgétaire qui s’est achevée le 08 Décembre 2017, la loi des Finances 2018 a été promulguée le 20 décembre 2017 par le Président de la République. Le contexte qui marque l’exécution de la loi de Finances 2018, est différent de celui de 2017. Alors que le Cameroun venait d’accueillir une réunion de haut niveau convoquée par le Fonds monétaire international à l’intention des chefs d’Etat des pays de la CEMAC, avec pour objectif d’adresser des réponses efficaces à la crise qui secoue l’espace communautaire, en 2018, le pays vient de signer un accord avec la communauté des bailleurs de fonds dont le FMI, au titre de la facilité élargie de crédit. Cet instrument donne au gouvernement des marges de manœuvre dans la mobilisation des ressources financières, le respect de ses engagements vis-à-vis des fournisseurs et surtout, fluidifie la gestion de la trésorerie.

Pour l’exercice en cours, le budget du Cameroun affiche une hausse de 139,7 milliards de FCFA Ă  4513,5 milliards de FCFA. Cette enveloppe est adossĂ©e Ă  une prĂ©vision de croissance de 4,2% ; ce qui traduit la tendance Ă  l’embellie dans la gestion des finances publiques telle que voulue dans la feuille de route tracĂ©e avec les bailleurs de fonds, afin de redresser la structure des dĂ©penses de l’Etat, attirer et rĂ©aliser davantage de recettes au niveau interne, et appuyer l’investissement Ă  travers le règlement de la dette intĂ©rieure, et, par un effet de ruissellement, relancer la consommation.


budget 2018Dans les grandes innovations de ce texte, on note l’élargissement de l’assiette fiscale et douanière. Ainsi, le transport aérien, les jeux de hasard, les produits de grande consommation (jus de fruit, vins et eau minérale), matériels et équipements informatiques, tout y passe. L’élargissement de l’assiette fiscale telle que prônée par les bailleurs de fonds et mise en route par les autorités, est une réalité. C’est la raison pour laquelle l’assiette fiscale 2018 consacre une hausse de 126 milliards de FCFA par rapport à l’exercice 2017. Cette année, de manière spécifique, les impôts doivent contribuer à hauteur de 3 175 milliards de FCFA, dont 2 645 milliards de FCFA de recettes fiscales, 232,5 milliards de FCFA pour l’impôt sur le revenu des personnes physiques, et 360 milliards de FCFA au titre de l’impôt sur les bénéfices des sociétés non pétrolières.


Parce que tout le monde doit apporter sa contribution à la collecte des ressources, l’Etat a étendu le potentiel de contribuables aux personnes morales ou physiques domiciliées hors du Cameroun et qui perçoivent des revenus issus des entreprises ou établissements basés au Cameroun, l’Etat ou les collectivités territoriales décentralisées. Celles-ci s’acquitteront désormais d’une taxe spéciale au taux global de 15%.

S’agissant de l’exécution, du contrôle et du suivi du budget, en 2018, le gouvernement consacre la réduction de son train de vie, accentue la maîtrise de la qualité de la dépense et entend resserrer la régulation. Missions à l’étranger, paiement des bourses et stages, consommations d’eau, d’électricité et de téléphone, subventions des établissements publics administratifs, le contrôle des rappels, le comptage physique des personnels de l’Etat, les frais de mise en bouche, d’entretien d’hôtel particulier, les caisses d’avance etc., connaissent une réduction drastique. Ce train de mesures vise uniquement à créer des niches d’économies qui pourront faire l’objet de reversement dans les administrations concernées sous forme de crédit de biens et services chaque trimestre


.

Un diplomate chez le MINFI

IMG 2636Le Ministre des Finances, Alamine Ousmane MEY, a reçu en audience le jeudi 11 janvier 2018, le nouveau Haut-Commissaire du Canada au Cameroun, S.E. Nathalie O’Neil. Il s’agit d’un rendez-vous consacré principalement à la prise de contact entre le Haut-commissaire et le MINFI. Après 30 minutes d’entretien, elle a révélé à la presse que l’objectif de sa visite était d’avoir un échange général sur l’intérêt commun entre le Canada et le Cameroun qui collaborent depuis plusieurs années. Un accent est mis sur les volets formation, éducation et les technologies de l’information afin d’améliorer les perspectives d’avenir de la coopération entre les deux pays.

Nathalie O’Neil est diplômée en Sciences Politiques, option relations internationales. Avant sa promotion comme chef d'une mission diplomatique, Madame O’Neil a travaillé quelques années au sein d’Organisations non-gouvernementales. Elle a servi son pays tour à tour au Mali en 2013 comme conseillère et Directrice adjointe à l’Ambassade du Canada et au Sénégal depuis 2015 en qualité de Directrice du Programme de Coopération et Chef de l’aide à l’Ambassade.

Arrivée en poste au Cameroun en septembre 2017, la nouvelle Haut-Commissaire du Canada, Son Excellence Madame Nathalie O’Neil a présenté le 26 septembre 2017 ses copies figurées à son Excellence Monsieur Adoum Gargoum, Ministre délégué auprès des Relations extérieures du Cameroun chargé des relations avec le monde islamique, puis ses lettres de créances à S.E. Lejeune MBELLA MBELLA, Ministre des Relations Exterieures.

Budget 2017 : tout sur l’exécution budgetaire à fin septembre

Le rapport d’exécution budgétaire à fin septembre 2017 qui vient d’être rendu public donne des indications sur les éléments de contexte macroéconomique ainsi que leur impact sur l’exécution du budget 2017. Il permet ainsi de disposer des détails sur les recettes et les dépenses budgétaires de l’Etat du Cameroun au cours du troisième trimestre de l’année budgétaire courante.

 TĂ©lĂ©charger le fichier EXECUTION BUDGETAIRE SEPTEMBRE 2017

Mitsuhiro Furusawa félicite les autorités camerounaises

IMG DGA FMI 350 1Le directeur général adjoint du Fonds monétaire international se réjouit de la bonne collaboration entre le Cameroun et l’institution financière.

Bien que séjournant au Cameroun pour la première fois, Mitsuhiro Furusawa est arrivé à Yaoundé mercredi 13 septembre avec une bonne appréciation des plus hautes autorités camerounaises. S’exprimant sur les enjeux de sa visite dans notre pays, le directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI) a laissé entendre que les efforts fournis par notre pays sont à encourager. Il a notamment fait un clin d’œil aux autorités en charge du pilotage de la coopération économique. A en croire le directeur général adjoint du FMI, cette coopération avec le gouvernement camerounais va se poursuivre.

ArrivĂ© au Cameroun mercredi 13 septembre, Mitsuhiro Furusawa a Ă©tĂ© accueilli Ă  sa descente d’avion par le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey. Ce jeudi 14 septembre 2017, le directeur gĂ©nĂ©ral adjoint du FMI s’entretient conjointement avec le ministre des Finances et celui de l’Economie, de la Planification et de l’AmĂ©nagement du territoire. Le directeur gĂ©nĂ©ral adjoint sera Ă©galement reçu en audience par le Premier ministre, chef du gouvernement, PhilĂ©mon Yang. D’autres entretiens sont notamment avec le gouverneur de la Banque des Etats d’Afrique centrale, Mahamat Abbas Tolli ; les membres des commissions des finances et du budget des deux chambres du parlement camerounais et le secteur privĂ©.

IMG DGA FMI 350 2Vendredi 15 septembre, Mitsuhiro Furusawa animera une conférence sur les relations entre le Cameroun et le Fonds monétaire international. Occasion pour lui de revenir certainement sur l’accord de 666,2 millions de dollars alloués au Cameroun en juin dernier au titre de la facilité élargie de crédit. Il faut préciser que ce programme triennal vise à rétablir la viabilité budgétaire et financière et extérieure du Cameroun. Il est aussi question de promouvoir une croissance généralisée d’emplois tirée par le secteur privé.